Accueil > Bien manger pour tous > Agroalimentaire > Du quinoa... d’Anjou !

Agroalimentaire

Du quinoa... d’Anjou !

14/12/2011

Bien connu depuis quelques années en Europe par les adeptes du bio et du commerce équitable, le quinoa est importé en quasi totalité d’Amérique du Sud. Mais il existe depuis peu une production française de quinoa : le quinoa d’Anjou !

Lorsqu’en 2006, sa fille a été diagnostiquée intolérante au gluten, Jason Abbott, Américain travaillant dans le secteur des semences, a l’idée d’expérimenter l’introduction du quinoa en France.

quinoa©Pascal.Xicluna/min.agri.fr

En effet, cette plante, qui ressemble à une céréale mais n’en est pas une – elle appartient à la même famille que les épinards ou les betteraves : les chénopodiacées - , ne contient aucune trace de gluten. Une aubaine pour tous les intolérants à cette protéine contenue principalement dans le blé, qui peuvent ainsi se tourner vers le quinoa en alternative aux pâtes. D’autant que le quinoa a des propriétés nutritionnelles intéressantes : "il a la particularité d’avoir un profil nutritionnel parfaitement équilibré par rapport aux apports journaliers recommandés", se réjouit Jason Abbott, "il permet donc d’avoir facilement une alimentation équilibrée".

Quinoa d'Anjou L’idée peut paraître saugrenue, mais Jason Abbott convaincu de la réussite de son entreprise, met en place une ferme expérimentale près d’Angers. Et surprise : cette plante originaire d’Amérique du Sud s’adapte très bien au climat doux de l’Anjou ! Après des débuts un peu difficiles – le quinoa supporte très mal l’humidité et est assez complexe à cultiver -, la filière Quinoa d’Anjou est lancée, avec une première récolte en 2010.

Aujourd’hui, une cinquantaine d’agriculteurs cultivent de petites parcelles de quinoa dans la région, et 250 tonnes de Quinoa d’Anjou ont été commercialisées en 2011. "D’autres agriculteurs sont demandeurs, mais nous n’avons pas encore assez de débouchés pour leur proposer des contrats", explique le fondateur de la société Abbottagra.


EN IMAGES :

Visitez le silo de Brissac-Quincé, dans lequel est lavé et stocké le quinoa après la récolte. Situé près d’Angers, ce silo, trop petit pour les besoins des autres productions de la région, était voué à la destruction. Le développement de la filière quinoa a permis d’éviter son démantèlement !


EN PRATIQUE :

- Où trouver le Quinoa d’Anjou ?
Il est commercialisé dans de nombreux points de vente dans le Grand-Ouest, ainsi que par internet (toutes les adresses sur le site Quinoa d’Anjou)

- Comment le préparer ?
La quinoa se prépare comme des pâtes ou du riz, plongé dans de l’eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. On peut aussi le faire à la pilaf, en le faisant revenir dans un peu d’huile d’olive avant de le recouvrir d’eau. Le quinoa peut se déguster chaud ou froid, son petit côté craquant lui permettant d’agrémenter bon nombre de recettes !


En savoir plus : quinoadanjou.fr

  • Gaspillage alimentaire
  • La Grande Tablée
  • Cités de la Gastronomie

Suivez-nous

 
 
french fooding
Retrouvez nous aussi en anglais http://frenchfoodintheus.org