Accueil > Bien manger pour tous > Gaspillage alimentaire > Le pacte antigaspi > Guillaume Garot : "Mon pacte national (...)

Le pacte antigaspi

Guillaume Garot : "Mon pacte national antigaspillage"

21/10/2012

INTERVIEW - Dans une interview accordée au Journal du Dimanche (21 octobre 2012) [1] , Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l’agroalimentaire, explique qu’il veut réduire de moitié le volume des déchets alimentaires d’ici à 2025 et propose « un pacte national contre le gaspillage alimentaire, signe d’une mobilisation partagée ». Extraits.

Guillaume Garot, ministre délégué à l'agroalimentaire © Xavier Remongin / Min.agri.fr

Le constat

« Chaque Français jette de 20 à 30 kg de nourriture par an. Ce gaspillage représente environ 400 € pour une famille de 4 personnes. »

« Engageons-nous contre les dérives de la société de surconsommation »

Les solutions

Des commerçants aux consommateurs : nous sommes tous concernés par le gaspillage alimentaire

« Je veux créer une dynamique avec les associations de solidarité, les commerçants - je pense à Casino, Monoprix ou Système U - les industriels et les marchés d’intérêt, notamment le MIN de Rungis, et les cantines. »

« Sept grands marchés d’intérêt national (MIN), dont celui de Rungis, ont signé des contrats pour faciliter la récupération des invendus par les associations. L’opération sera généralisée aux 22 MIN en 2013. La lutte contre le gaspillage peut aussi créer des emplois. »

Une campagne grand public

« Il faut d’abord partager l’information. Le site gaspillagealimentaire.fr est en ligne aujourd’hui. Il sera complété, en décembre par une plate-forme intitulée "Le magasin" qui mettra en contact ceux qui donnent et ceux qui reçoivent. La campagne de sensibilisation qui suivra en janvier sera traitée sur le mode de l’humour, pour ne culpabiliser personne. »

Vendre et acheter plus juste

« Il faut vendre au plus juste. Les packs de produits incitent à trop acheter. Nous voulons faciliter la vente à l’unité dans les rayons. Certains industriels réfléchissent avec nous à cette réduction des volumes. Nous favoriserons aussi les promotions différées. Aujourd’hui, si vous achetez deux produits dans le cadre d’une promo, vous partez avec un troisième gratuit, qui risque de se périmer. Demain, le magasin proposera au client d’emporter son lot plus tard. »

L’importance de la sécurité sanitaire

« La lutte contre le gaspillage alimentaire ne peut se faire aux dépens de la sécurité sanitaire. Mais il faut améliorer la gestion des stocks en retirant bien plus tôt les produits des rayons, avant leur date, pour mieux les distribuer vers l’aide alimentaire. »

Le gâchis dans les cantines

« En janvier, nous démarrerons cinq opérations pilotes dans des collèges en Dordogne et un restaurant d’entreprises en Mayenne. Il s’agira de mieux ajuster les portions alimentaires. »

Voir notre dossier consacré au gaspillage alimentaire

gaspillage alimentaire

Consom’acteurs, agissez !

12/10/2012

Chaque Français jette en moyenne 20 kg d’aliments par an à la poubelle : 7 kg d’aliments encore emballés et 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés !
 
  • Gaspillage alimentaire
  • La Grande Tablée
  • Cités de la Gastronomie

Suivez-nous

 
 
french fooding
Retrouvez nous aussi en anglais http://frenchfoodintheus.org