A la maison

Les bons gestes anti-gaspi

08/09/2011

Salade, gâteaux, légumes, pizza, et tout ça à volonté ! Nous ne sommes pas dans le frigo d’une famille nombreuse, mais bien dans leur poubelle. En France, on estime que 38 kg de nourriture consommable sont jetés toutes les secondes.

Les bons gestes anti-gaspi © Thinkstock

On a tous tendance à penser que les anciens gaspillaient moins, et que la nouvelle génération n’ayant ni connu la guerre ni le manque de nourriture a moins de scrupule à se débarrasser d’une carotte défraichie sans passer par la case assiette. Une nouvelle enquête vient étayer cette croyance. Après celle menée par l’Ademe, une étude commandée par la société Albal et conduite dans sept pays européens, révèle que les Français jettent en moyenne 89,9 kg de nourriture par an, l’équivalent de 430 €.
« En France, nous jetons 21 % des denrées que nous achetons, ce qui représente 5,6 millions de tonnes par an », précise l’enquête, qui met en valeur des disparités entre les régions. Ainsi les franciliens seraient les plus gros gaspilleurs avec 114,5 kg jetés par an, tandis que les normands et les bretons seraient en deçà de la moyenne, avec 81,8 kg. Dire stop au gaspillage alimentaire, c’est faire un bon geste et aussi des économies.

Save Food, une initiative Albal

Pour sensibiliser les consommateurs à la problématique du gaspillage alimentaire, Albal a lancé une campagne de lutte contre le gaspillage. Sur la page Facebook « Save Food », l’entreprise invite les internautes à s’engager à ne plus gaspiller.

Regarder la campagne en vidéo


Famille Gaspi, Episode #1 par SaveFoodbyAlbal

À quoi servent les dates de péremption

Pour éviter le gaspillage alimentaire, il est nécessaire de bien comprendre deux dates de péremption.

- Les produits alimentaires préemballés comportent une mention indiquant la date limite de consommation (DLC) ou la date limite d’utilisation optimale (DLUO). Si les anglais envisagent de supprimer DLUO uniquement sur les boîtes de conserves, les sachets de pâtes, de riz et autres produits secs, pas question d’éviter la DLC, indiquée sur nos yaourts ou autres produits frais par la formule bien connue « à consommer jusqu’au.... » garants de la qualité sanitaire d’un aliment.

- Les denrées périssables, à conserver au frais présentent généralement une DLC. Elle s’applique à des produits susceptibles, après une courte période, de présenter un danger pour la santé humaine, comme la viande vendue en barquette. A l’inverse, certains produits stérilisés ou présentant une faible teneur en eau comportent une DLUO, indiquée par la formule « À consommer de préférence avant ... ». C’est le cas des gâteaux secs, ou encore des boites de conserve.
Une fois la date passée, la denrée ne présente pas de danger mais peut en revanche avoir perdu tout ou partie de ses qualités : goût, texture... Le dépassement de la DLUO ne rend pas l’aliment dangereux : l’aliment peut donc encore être commercialisé et consommé. Il n’est pas nécessaire de jeter les produits concernés quand la DLUO est dépassée, sauf en cas d’altérations du produit.
La DLC et la DLUO sont avant tout des mesure de prévention des risques d’infections d’origine alimentaire.

Des astuces pour une meilleure conservation des aliments

Des astuces pour conserver les aliments, il en existe beaucoup … elles viennent souvent de nos grands-parents qui rivalisaient d’imagination pour ne pas jeter inutilement.

  • Boissons gazeuses : pour éviter que le gaz ne s’échappe, il suffit de les placer le goulot en bas dans le réfrigérateur.
  • Citron coupé en deux : saupoudrez-le de sel
  • Champignon de Paris : emballez-les dans du papier journal
  • Tomates : Blanchir un surplus de tomates, les peler et les couper en dés. On les congèle pour les utiliser dans une prochaine sauce tomate.
  • Pommes de terre : pour éviter qu’elle ne germe, les entreposer dans un endroit sombre avec deux pommes.
  • Pour conserver le moelleux du pain : le mettre dans une boite avec une moitié de pommes.
  • Rafraichir des vieilles pommes : les ébouillanter quelques minutes.
  • Rendre croquants des légumes : les couper et les laisser tremper dans de l’eau au frigo.
  • Rajeunir des vieilles carottes : rajouter 1 cuillerées à café de sucre à l’eau de cuisson.
  • Ramollir du pain dur : pour le manger tout de suite, le placer quelques secondes au micro-onde ou l’humidifier légèrement puis le placer au four quelques minutes.

Un livre pour tout faire avec son pain

44 recettes pour cuisiner le pain à toutes les sauces ! Le dernier chapitre est consacré aux restes. Allumettes de fromages avec des croûtes de pain de mie, chapelure de cacao avec du pain de campagne rassis ou encore
Ceci n’est pas un livre pour faire du pain, d’Appolonia Poilâne & Nathaly Nicolas-laniello, aux éditions de l’épure, 24 € - 2011

L’enquête révèle par ailleurs que les Français ne sont pas conscients de gaspiller autant, mais 88 % d’entre eux se disent prêts à modifier leur comportement. Et vous seriez-vous prêt à changer vos habitudes alimentaires ? C’est l’occasion de nous faire partager vos astuces !

  • Gaspillage alimentaire
  • La Grande Tablée
  • Cités de la Gastronomie

Suivez-nous

 
 
french fooding
Retrouvez nous aussi en anglais http://frenchfoodintheus.org