Accueil > Manger durable et local > Circuits courts > Les circuits courts sur Internet

Circuits courts

Les circuits courts sur Internet

14/11/2011

Envie de manger plus frais, plus goûteux, de consommer local, de connaître l’origine des aliments et la façon dont ils sont produits, de se réapproprier son alimentation... Nombreuses sont les raisons qui poussent les consommateurs à chercher de nouvelles façons d’acheter, ainsi que les producteurs qui cherchent à valoriser leur production et à diversifier leurs circuits de vente afin de dégager des compléments.

Le panier paysan directement livré du potager à votre cuisine © Lepanierpaysan.com

Locavores, régions et terroirs font bel et bien partie du vocabulaire des consommateurs, le made in « près de chez soi » a décidément le vent en poupe. En effet, selon une étude du cabinet Xerfi, publiée mi-janvier, les produits alimentaires régionaux voire locaux ont un bel avenir devant eux. Ce phénomène s’expliquerait en grande partie par les exigences de traçabilité des consommateurs, la montée en puissance du « consommer local » ou encore la philosophie relative au maintien de l’emploi dans sa région d’origine. Ainsi, depuis quelques années, on sent poindre un foisonnement d’idées, de petits et grandes initiatives pour répondre à cet engouement, lié peut être à la prise de conscience qu’un aliment parcourt en moyenne plus de 2 000 kilomètres avant d’arriver dans notre assiette.
Est considéré comme circuit court un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire – le phénomène, en pleine expansion est difficile à évaluer, et manque souvent de visibilité auprès des consommateurs qui n’en ont pas forcément connaissance. On estime à 16 % le nombre d’exploitations agricoles concernées par les circuits courts. De nouvelles données, plus précises, seront disponibles en 2011, quand seront connus les résultats du recensement agricole qui se déroule chez tous les agriculteurs.
Alim’gouv a fait un tour de Toile, non exhaustif, des sites Internet qui proposent des produits au plus près de chez vous.

Les réseaux nationaux

  • Mon panier bio : Nicolas, créateur et gérant du site propose un annuaire bien fourni pour trouver des paniers de fruits et de légumes près de chez vous. Le site recense plus de 300 paniers, majoritairement bio ou issue de l’agriculture raisonnée, région par région. Voir l’article sur alimgouv
  • Paysan.net : le site, qui s’apparente à un réseau social, a pour vocation de mettre en relation le producteur et le consommateur. Il recense plus de 850 agriculteurs. Poissons, viandes, légumes, on y trouve de tout. Une fiche d’identité complète accompagne chaque producteur. Le plus : les consommateurs peuvent donner leur avis et classer les agriculteurs.
  • Saveurs natures des producteur du Périgord Vert : chaque producteur adhérant reste le transformateur, le vendeur et le responsable des produits. On peut commander partout en France sur le site Internet ou se rendre en boutique à Saint-Pierre de Frugie (Dordogne).
  • Chapeau de paille  : c’est un groupement de producteurs de fleurs, fruits et légumes qui ouvrent leurs potagers aux consommateurs, afin qu’ils cueillent eux-mêmes jusqu’à 15 produits différents. Le réseau se compose de 22 cueillettes dont 9 en Île-de-France et 13 en Province.
  • Le panier paysan : site de livraison à domicile, en entreprises ou en point relais de viandes, légumes, fromages, produits laitiers (à la carte ou au panier). Créé à l’origine en Provence, le Panier Paysan fédère aujourd’hui 12 initiatives partout en France (Var, Drôme, Ardèche, Loire, Ain, Auvergne, Franche-Comté, etc.).
  • Directetbon.com : le dernier né ! Créé par la Banque Populaire, ce site propose aux producteurs une solution "simple et clé en main" pour développer leurs ventes en circuits courts. Les consommateurs, demandeurs de produits fermiers, de qualité et de saison livrés à domicile, y trouveront leur bonheur grâce à un accès intuitif à des choix multiples : achats par produits, par signe de qualité, par région, par ferme...
  • La Ruche qui dit oui : plateforme communautaire d’achats groupés directement auprès des agriculteurs locaux.

Ou encore : Le Petit producteur et Direct Producteur

Ceux qu’on ne présente plus

Les originaux

  • Poissonfrais.fr (France entière). Un site Internet pour recevoir en 24 h chez vous la pêche du bateau de la famille Loussouarn. Voir l’article sur alimgouv.
  • La Charrette Bio (Grenoble). Une camionnette qui livre en différents point de la ville les produits bio commandés la semaine précédente ! C’est le pari fou d’une poignée d’agriculteurs qui rêvaient de circuits courts et de renouer le contact avec les consommateurs. Voir l’article sur alimgouv.
  • La binée paysanne en Côte d’Armor : supprimer les intermédiaires, rapprocher le consommateur du producteur, renouer avec les produits frais et de saison, participer au maintien du tissu rural … tels sont les objectifs de la binée paysanne. Le fonctionnement : on commande sur internet les produits souhaités et on vient les chercher le vendredi au dépôt vente le plus près de chez soi.
  • Ecomiam (Bretagne, Pays de la Loire, Haute et Basse Normandie) ou la viande du producteur au congélateur. De la viande congelée et fraîche directement issue du producteur, c’est Ecomiam en Bretagne qui vous la livre dans votre ville. Voir l’article sur alimgouv.
  • En direct du potager (Île-de-France) : A l’origine de cette démarche francilienne, Adrien Bocquillon, maraîcher installé à Baron près de Senlis, qui propose des paniers hebdomadaires de fruits et de légumes issus de l’agriculture raisonnée, en format individuel, en duo ou familial.
  • Saveurs du coin (Rhône) : Paniers à commander sur Internet ou vente en magasins, l’association Saveurs du coin réunit des agriculteurs du département pour garantir fraîcheur, qualité, savoir-faire, en suivant les principes d’une agriculture raisonnée.
  • Les paniers fraîcheurs (Île-de-France) : initiative des chambres régionales d’agriculture d’Île-de-France et de Seine-et-Marne menée en partenariat avec la SNCF qui consiste à vendre des légumes dans les gares des grandes villes. 60 gares sont concernées, et sont en constante évolution.
  • Les colis du boucher  : la livraison de viande à domicile (en Île-de-France). Le principe ? recréer un lien entre les producteurs de viande et les familles et proposer à tous une viande de qualité, sous label - Label Rouge ou Agriculture biologique - tout en garantissant son origine.

Ou encore : Association pour la promotion des produits équitables du territoire dans l’intérêt de tous (APPÉTIT) en Bretagne ; La ferme attitude à Toulouse ;Le potager conservateur de Beaumesnil en Normandie, Saveurs et savoirs en Andelle (groupement de consommateurs dans l’Eure), l’association des Maraichers des campagnes lilloises qui commercialisent des fruits, légumes, pains, viandes... produits dans le département,les boutiques paysannes du Languedoc Roussillon.

C’est nouveau !


  • manger-local.fr en Languedoc Roussillon : action de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) dans le cadre du Programme national pour l’alimentation. Le concept : trouver un producteur en circuits courts près de chez soi en Languedoc-Roussillon, grâce à un outil de géolocalisation, avec un choix par type de produits (fruits, légumes, viande, produits laitiers, vins, produits de la mer, etc.)
    Ce site, public et collaboratif, est le fruit d’un travail mené depuis plus d’un an par le Comité Régional Circuits
    Courts Languedoc-Roussillon. La Région, la DRAAF (dans le cadre du PNA) et l’Europe ont soutenu ce projet.
  • Gaspillage alimentaire
  • La Grande Tablée
  • Cités de la Gastronomie

Suivez-nous

 
 
french fooding
Retrouvez nous aussi en anglais http://frenchfoodintheus.org