Accueil > Patrimoine alimentaire > Les Cités de la Gastronomie > Le repas gastronomique des Français

Les Cités de la Gastronomie

Le repas gastronomique des Français

19/06/2013

Adoptée en 2003, la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) a été ratifiée en moins de dix par 153 pays, dont la France en 2006. Le repas gastronomique des Français a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2010. Avec la cuisine traditionnelle mexicaine et la diète méditerranéenne, le repas gastronomique des Français est l’une des toutes premières traditions culinaires inscrites sur les listes de l’UNESCO.

Que signifie cette inscription ?

La liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité à été conçue en vue de présenter à la communauté internationale des exemples de patrimoine culturel immatériel représentatifs de cette nouvelle catégorie de patrimoine : il est essentiel que l’inscription serve à la promotion du patrimoine immatériel et des valeurs de la convention autant, sinon plus, qu’à la valorisation de l’élément distingué.

Une définition selon la candidature UNESCO

Le repas gastronomique des Français est une pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes, tels que naissances, mariages, anniversaires, succès et retrouvailles.
Le repas gastronomique met l’accent sur le fait d’être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature.

Mesures de sauvegarde mises en oeuvre

Le plan de sauvegarde approuvé par l’UNESCO prévoit la mise en place d’actions favorisant la transmission par l’éducation, des travaux de documentation et de recherche (création d’un centre de documentation, d’une unité mixte de recherche et d’une chaire UNESCO), l’intégration dans les grandes manifestations culturelles nationales d’un volet dédié au repas gastronomique. Le plan prévoit également que l’État engagera une réflexion avec l’ensemble des acteurs concernés, privés comme publics (collectivités territoriales), afin d’étudier les conditions de création d’un équipement culturel pluridisciplinaire à dimension nationale et internationale. La Mission Française du Patrimoine et des Cultures Alimentaires (MFPCA) assure en lien avec l’État la veille et le suivi des mesures de sauvegarde.

En décembre 2012, le premier rapport de la France à l’UNESCO sur la mise en oeuvre de la convention a permis de montrer que la plupart des mesures prévues au plan de sauvegarde étaient engagées (création de la chaire UNESCO, ateliers de découverte gastronomique dans les écoles, recensement, collecte et documentation, manifestations culturelles, coopérations internationales).

  • Gaspillage alimentaire
  • La Grande Tablée
  • Cités de la Gastronomie

Suivez-nous

 
 
french fooding
Retrouvez nous aussi en anglais http://frenchfoodintheus.org