Accueil > Programme National pour l’Alimentation > PNA : Bien manger, c’est l’affaire de tous (...)

Programme National pour l’Alimentation

PNA : Bien manger, c’est l’affaire de tous !

22/04/2014

Le Programme National pour l’Alimentation (PNA) donne à chacun les moyens de connaître, accéder et apprécier la richesse de l’alimentation en France.

POURQUOI UN PROGRAMME NATIONAL POUR L’ALIMENTATION ?

L’alimentation recouvre un ensemble de problématiques très variées : maintenir des traditions culinaires et des liens sociaux, permettre l’accès de tous à une nourriture de qualité, garantir la sécurité des aliments et la santé publique, préserver notre modèle agricole, nos industries agroalimentaire et les emplois qu’elles génèrent, tout en s’inscrivant dans une perspective de développement durable. Autant d’enjeux sociaux et économiques majeurs qui justifient le renforcement de l’intervention publique en matière d’alimentation. Il manquait donc une action publique intégrant toutes les problématiques de l’alimentation et du modèle alimentaire français et regroupant les initiatives sectorielles existantes (agriculture, santé, consommation, environnement, tourisme, éducation, culture, aménagement du territoire, etc.). C’est tout l’objectif du Programme National pour l’Alimentation (PNA).

COMMENT AGIR ?

L’État [1] interviendra comme un facilitateur et un catalyseur des initiatives de l’ensemble des partenaires impliqués (services de l’État, collectivités territoriales, agroalimentaire, association, éducateurs, universités, etc.). Le PNA est ainsi constitué d’actions concrètes s’articulant autour de quatre cibles :

  • L’aliment (origine, composition, salubrité, accessibilité),
  • Le consommateur (éducation, information, comportements alimentaires),
  • Les acteurs du secteur alimentaire (offre, conditions de production, recherche, compétitivité),
  • La culture et le patrimoine alimentaires.

1 PROGRAMME, 4 ACTIONS

  • FACILITER L’ACCÈS À TOUS À UNE ALIMENTATION DE QUALITÉ

Les actions du PNA visent ainsi ceux qui ne sont plus maîtres du contenu de leur assiette : les plus démunies, les plus jeunes, les personnes hospitalisées, les personnes âgées, les personnes en détention.

Les actions déjà engagées :

Comment rendre plus efficace l’aide alimentaire ?
- En améliorant l’organisation de l’aide alimentaire
- En créant une Bourse aux dons
- En développant des ateliers d’insertion

Dans les cantines ?
- Obligation de respecter les règles nutritionnelles en restauration collective
- Création d’un almanach des cantines
- Mise en place du disposition "Plaisir et cantine"

  • AMÉLIORER L’OFFRE ALIMENTAIRE

L’enjeu est d’améliorer l’offre alimentaire en innovant sur les systèmes de distribution, l’emballage, les portions, etc. En plus des améliorations nutritionnelles, les opérateurs sont incités à améliorer l’impact environnemental de la production et la transformation des aliments.

Les actions déjà engagées

- Développer des contrats d’engagement de qualité entre l’État et les entreprises agroalimentaires afin d’améliorer la qualité des produits (accords collectifs).
- Développer les circuits courts et de proximité afin de donner la priorité à ces produits dans la restauration collective.

  • AMÉLIORER LA CONNAISSANCE ET L’INFORMATION SUR L’ALIMENTATION

Pour permettre des choix éclairés, il importe de créer un lien avec les producteurs et l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire, de retrouver une approche qui favorise une bonne alimentation, soucieuse de diversité et de qualité. Il faut rendre au consommateur l’envie et le plaisir de manger.
Le PNA s’attache ainsi à éduquer les consommateurs et à sensibiliser les professionnels de la restauration collective.

Les actions déjà engagées
- Communiquer autour des questions alimentaires avec alimentation.gouv.fr
- Mobiliser les acteurs autour des maisons de l’alimentation
- Encourager la mise en place d’ateliers de cuisine et des classes du goût à l’école
- Améliorer l’étiquetage des produits.

  • PROMOUVOIR LE PATRIMOINE ALIMENTAIRE ET CULINAIRE FRANÇAIS

Le PNA valorise les produits alimentaires et les savoir-faire culinaires, encourage un tourisme gastronomique sur nos territoires et fait la promotion du patrimoine alimentaire français à l’international.

Les actions déjà engagées
- Intégrer le patrimoine alimentaire et gastronomique aux journées européennes du patrimoine
- Les grandes tablées

STEPHANE LE FOLL DONNE UN NOUVEL ÉLAN AU PNA

Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du gouvernement, a souhaité donner un nouvel élan à cette politique en recentrant l’action de l’État autour de trois priorités : la justice sociale, la jeunesse et l’ancrage territorial.

  • JUSTICE SOCIALE
    Au-delà de l’accès de tous, en métropole comme dans les Outre-mer, à une alimentation de qualité, à la fois sur les plans sanitaire et nutritionnel, il s’agit de préserver et de promouvoir le modèle alimentaire français comme facteur essentiel de lien social et de réaffirmer la nécessité du temps du repas. Cette solidarité s’incarne également dans le plan d’action de lutte contre le gaspillage alimentaire
  • JEUNESSE
    Le Gouvernement souhaite placer la jeunesse au centre d’un dispositif d’éducation à l’alimentation et de promotion d’un comportement alimentaire équilibré.
  • ANCRAGE TERRITORIAL
    Il s’agit de remettre les produits locaux au cœur des territoires - notamment en restauration collective - et de favoriser les circuits de production et de distribution rénovés.

OUTILS ET RESSOURCES

Retrouver le rapport au Parlement sur le Programme National pour l’Alimentation

LE PROGRAMME NATIONAL POUR L’ALIMENTATION (INTÉGRAL)

Télécharger la version PDF du Programme National pour l’Alimentation

LES FICHES ACTIONS DU PNA

Télécharger la version PDF du livret "Fiches d’actions du Programme National pour l’Alimentation

COMMENT OBTENIR LA LABELLISATION "PNA"

Programme national pour l'alimentation / PNA Logo

Pratique
- Vos contacts en région

Notes

[1] Ce programme, animé par la Direction générale de l’Alimentation (Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt) mobilise le gouvernement dans son ensemble avec les ministères chargés de la santé, de la consommation, de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la culture, de l’industrie, de l’emploi, du budget, etc.

  • Gaspillage alimentaire
  • La Grande Tablée
  • Cités de la Gastronomie

Suivez-nous

 
 
french fooding
Retrouvez nous aussi en anglais http://frenchfoodintheus.org